Un musée de la franc-maçonnerie à Berne

Le Musée Maçonnique Suisse dans la Maison des Francs-Maçons de Berne offre un aperçu unique dans l’histoire de la franc-maçonnerie actuelle. La franc-maçonnerie internationale mais aussi et surtout la franc-maçonnerie suisse y sont représentées.

La surface muséale s’étend sur plus de 300 m² et les pièces exposées couvrent une période de trois siècles. L’exposition comprend la fondation, les symboles, les rituels et les valeurs de la Franc-Maçonnerie. Elle traite également de la diffusion de la franc-maçonnerie dans la culture et la société. Une projection grand format de 8 x 3 m donne une impression unique de la diversité du monde des loges suisses.

Le musée est actuellement encore en cours de parachèvement. D’ici l’ouverture au grand public, prévue courant 2018, le musée est accessible sur rendez-vous exclusivement aux francs-maçons, leurs invités et aux groupes qui se sont préalablement annoncés.

« Bienvenue dans un univers d’allégories, de codes et de rituels, dont les mystères – du moins une partie – seront bientôt exposés aux profanes. Accessible depuis le 25 mars aux membres, le premier musée suisse de la franc-maçonnerie s’ouvrira au public en juin prochain. »

Allocution – Musée Maçonnique Suisse – 25 mars 2017

Lors de son mandat en 2009, le GM Bruno Welti soumettait au Comité Directeur ses idées concernant une « Maison des Francs-maçons », idées qui furent approuvées sans réserves de la part du Comité Directeur. Ce dernier a élaboré plusieurs variantes concernant l’utilisation des locaux et le financement. Une première tranche du capital pour la création d’une fondation a pu être assurée rapidement. En créant un lieu de rencontre et des nouveaux locaux pour la chancellerie de la Grande Loge Suisse Alpina, il s’agissait de donner une identité bien visible à la Franc-Maçonnerie suisse, aussi bien pour le monde profane que pour les Maçons. Le musée que nous inaugurons aujourd’hui est bien davantage que la simple illustration de notre passé. Il est, comme cité plus haut, un lieu de rencontre pour les maçons et pour tout profane qui s’intéresse aux vraies valeurs de la Franc-Maçonnerie telles que justice, humanisme et bienfaisance.

Les premières discussions en dehors du Comité Directeur eurent lieu avec le VMC de la loge zurichoise Modestia cum Libertate, son adjoint et le Trésorier qui purent convaincre les membres de la loge de nous soutenir, le cas échéant, par un don de 100’000 francs. Encouragés par ce soutien spontané et persuadé que l’Assemblée des Délégués de la GLSA allait à son tour se rallier à cette idée, nous nous sommes mis à la recherche d’un immeuble approprié à Berne. Le choix est finalement tombé sur un immeuble à la Jupiterstrasse 40. L’édifice répondait aux critères tels que

  • excellents locaux pour la chancellerie de la GLSA
  • espace adéquat pour un musée
  • possibilité d’accueillir d’autres institutions maçonniques
  • contrats à long terme pour les locaux non-utilisés.

La première étape concernait la planification de la transformation et la rénovation de l’ensemble de l’immeuble. Elle fut gérée avec grand succès par Manfred Vollenwyder dans le respect du temps imparti et du budget alloué. Une filiale de la fondation « Maison des Francs-maçons » s’occupe de la gérance. L’immeuble est entièrement occupé et loué: le dernier étage à la GLSA, le 2ème à l’Association du Musée, le 1er étage, le parterre et le sous-sol à d’autres institutions.

La 1ère Commission du Musée, à l’origine subordonnée à la « Maison des Francs-maçons », fut transformée en une « Association du Musée » autonome, selon le Code Civil Suisse, avec un Comité constitué de membres provenant de toute la Suisse. Ce dernier porte la responsabilité de la gestion administrative et financière, tandis que la nouvelle Commission du Musée, sous la direction de Christoph Meister, gère la partie créative et artistique du musée. Les autres membres de la Commission sont : Manfred Vollenwyder (architecte), Robin Heizmann (images), Mario Chopard (traductions), ainsi que Jean-Daniel Graf, Michel Demartin et Bruno Welti. Ils ont été soutenus activement par Renato Compostella (graphisme) et Mme Tanja Gentina (arrangements artistiques), ainsi que par André Bamat.

Nos remerciements chaleureux vont à toutes les personnes qui se sont engagées et ont participé activement à la genèse du musée. Sans eux et sans leur collaboration précieuse, le musée n’aurait pas pu être réalisé.

Toute idée, aussi géniale qu’elle soit, est tributaire de son financement. Pour avoir consenti généreusement un prêt, les remerciements et de l’Association du Musée vont

aux 3 institutions maçonniques ci-après

  • La Grande Loge Suisse Alpina
  • La fondation «Maison des Francs-maçons»
  • La «Baugenossenschaft ILV» à Zurich

 ainsi qu’aux 8 loges suivantes

  • Aurora Humanitatis, Zurich
  • Zur Brudertreue, Aarau
  • Cosmopolitan Lodge, Zurich
  • Fiat Lux, Luzern
  • Humanitas in Libertate, St.Gall
  • In Labore Virtus, Zurich
  • Modestia cum Libertate, Zurich
  • Sapere Aude, Zurich

Nos remerciements tout aussi chaleureux vont en outre aux personnes ci-après pour leur don ou leur prêt :

André Bamat, Jürg Bauert, Hans Bühler, Helmut Gareus, Michael Grupe, Ferdinand Knecht, Alberto Menasche, Franz Merki, Hans Peter Uster, Urs Weber, Bruno Welti.

À ce jour, le musée a reçu CHF 350’000 et nous sommes confiants de pouvoir nous procurer encore les CHF 100’000 supplémentaires pour finaliser le musée, entre autre pour l’installation de systèmes audio et vidéo et pour la publication d’un manuel du musée en quatre langues.

L’équipe du musée sera occupée dès maintenant par les tâches suivantes

  • finaliser le musée
  • placer les écriteaux explicatifs
  • établir le guide du musée en 4 langues
  • rechercher d’autres objets rares à exposer
  • expliquer d’avantage encore les vraies valeurs de la Franc-Maçonnerie

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de pouvoir ouvrir le musée au grand public l’année prochaine. D’ici là, il reste beaucoup à faire !

Tout en étant conscients que la Maison des Francs-maçons et le musée maçonnique suisse ne sont pas perçus par tous comme étant une nécessité absolue, nous sommes convaincus que cette journée d’ouverture fortifie la maçonnerie suisse tout en lui donnant une identité bien visible.

Au nom de la Fondation de la „Maison des Francs-maçons“ et particulièrement de „l’Association du Musée“, nous remercions toutes les personnes qui nous ont soutenus et encouragés tout au long de la réalisation.

Le Conseil de la Fondation „Maison des Francs-maçons“ et le Comité de „l’Association du Musée“
25.03.2017

musée berne.JPG

Publicités