En avant première : « Franc-Maçonnerie et Opus dei… » le prochain ouvrage de Philippe LIENARD

Voici pour vous en avant première le titre du prochain ouvrage de Philippe Lienard : « Franc-Maçonnerie et Opus dei , relations, projets, réel pouvoir » aux Editions Jourdan, Paris. 2017.

Le saviez–vous ? : A la mémoire du fondateur sanctifié de l’Opus et de son successeur, le 25  juin 2017, soit le lendemain de la date mythique du 300 ième anniversaire de la Franc-Maçonnerie « moderne » une messe fut célébrée en la basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde de Longpont-sur-Orge pour l’installation des reliques du « Saint » Jose Maria. Une date choisie au hasard ?

À découvrir dans l’ouvrage a paraître en 2017

L’Opus Dei (Œuvre de Dieu) a été fondé en 1928 par le prêtre catholique romain espagnol Josémaria Escrivá de Balaguer y Albas (1902 – 1975). Il a obtenu un doctorat en Théologie à l’Université du Latran. Il a été nommé consulteur de deux congrégations vaticanes, membre honoraire de l’Académie Pontificale de Théologie et prélat d’honneur du Pape. Il a fait une entorse à sa « modestie » en sollicitant du Général Franco le titre de marquis de Peralta qu’il a obtenu en 1968. Il est l’auteur du livre « Chemin » (1934), composé de 999 maximes, qui est la clé de voûte de l’idéologie du mouvement. L’ouvrage a été publié à près de 4.500.000 exemplaires en 43 langues.

Josémaria Escrivá attribue la fondation de l’Opus Dei à une « révélation » divine reçue le 2 octobre 1928 :

« Il y a trois ans jour pour jour que, dans le couvent des missionnaires de saint Vincent de Paul, je mis un certain ordre dans les notes éparses que je prenais jusqu’alors (j’ai reçu à ce moment l’illumination sur l’ensemble de l’Œuvre pendant que je lisais ces papiers. Ému, je me suis agenouillé – j’étais seul dans ma chambre, entre deux causeries, – j’ai remercié le Seigneur et je me rappelle avec émotion le carillon des cloches de la paroisse de Notre-Dame des Anges). Depuis ce jour-là, l’âne galeux s’est rendu compte de la belle et lourde charge que le Seigneur, dans sa bonté inexplicable, avait mise sur ses épaules. Ce jour-là, le Seigneur a fondé son Œuvre : dès lors, j’ai commencé à fréquenter des laïcs, étudiants ou non, mais jeunes. Et à former des groupes. Et à prier et à faire prier. Et à souffrir… »

Source

19990154_340734749679892_6054392154881846670_n

Publicités