Antimaçonnisme : Sénégal – le Cheikh Omar Diagne accuse la franc-maçonnerie d’ingérence dans sa constitution

Le live de PétroTeam Monde était axé sur la mobilisation en vue de la manifestation anti franc CFA prévue ce 16 septembre simultanément dans différentes capitales africaines. Mais par digression, l’invité du jour, le Cheikh Omar Diagne a fait selon lui de grosses révélations sur la franc-maçonnerie au Sénégal, et son empreinte dans la constitution et le drapeau national.

Selon le Cheikh Omar Diagne «tous les éléments de la république nous viennent de la France. Nous ignorons ses bases, nous n’avons pas écrit notre constitution. Elle a été calquée sur le modèle français qui a été écrit par des francs-maçons. Que ce soit l’hymne national ou le drapeau national et les armoiries, tous viennent de sources occultes, rien ne vient d’un sénégalais ni ne parle du Sénégal. De même, dans la constitution, il y a des phrases entières écrites par des francs-maçons et il y existe aussi des déclarations et attachements non justifiés. Dans les armoiries, on retrouve les mêmes couleurs de l’organisation la Rose Croix avec les emblèmes d’un lion aux pieds de dragon et d’un baobab. Celle qui a dessiné l’emblème du lion s’appelle Suzanne Gauthier ; la partie gauche avec le lion représente le mal et son avancée et son pouvoir dans le monde. Le baobab et le fleuve sont mentionnés dans les Psaumes et signifient le bien. C’est qui figure dans l’armoirie qui est le sceau du Sénégal, les éléments fondateurs de la république du Sénégal faits par des franc-maçon français»

L’ignorance culturelle ou la volonté délibérée du Cheikh de détourner des vérités historiques n’est pas une nouveauté en Afrique et n’a pour seul but que de plonger dans les ténèbres ceux qui l’écoute

Sans-titre-5

Publicités