Antimaçonnisme : Collectif contre la franc-maçonnerie et l’homosexualité

Franc-maçonnerie, homosexualité, voire prosélytisme luciférien : telles sont les accusations qu’ont subies, ces derniers temps, nombre de femmes et d’hommes publics au Sénégal. Dans le cas de Rihanna, encore une fois, Internet a permis à une minorité, drapée du manteau de la religion, de se donner en spectacle, entre communiqués guerriers et appels à manifester. Mais ces fanatiques, regroupés dans une trentaine d’associations religieuses marginales n’ayant jamais accepté la laïcité au Sénégal, n’ont ni poids ni influence

C’est ce même collectif appelé « Collectif contre la franc-maçonnerie et l’homosexualité » qui a déclaré la chanteuse Rihanna persona non grata. Celui-ci accuse la star d’être une « illuminati » « porteuse de plusieurs dangers socioculturels » pour le Sénégal. C’est aussi ce collectif qui avait appelé à la censure de l’ouvrage Les Derniers Jours de Muhammad (Albin Michel), de l’universitaire Hela Ouardi, jugé blasphématoire et qui avait porté plainte contre une chanteuse pour un accoutrement considéré trop sexy et donc contraire aux bonnes mœurs

Source de l’article

antimaçonnisme

Publicités