Haïti : la lumière rejaillit après les ténèbres

En janvier 2010, un puissant tremblement de terre a frappé Haïti, causant la mort de milliers de personnes et d’importantes catastrophes matérielles. Le séisme avait une magnitude de 7,0 sur l’échelle de Richter, à seulement 16 kilomètres de la capitale de Port-au-Prince et une profondeur focale de seulement 10 kilomètres.

La conjonction extrêmement destructrice engendra un niveau d’intensité de 10 dans l’échelle de Merkali qui compte 12 degrés. La principale vibration sismique a eu lieu le 12 janvier 2010 à 16:53:09 heure locale (21:53:09 UTC). Elle a duré une minute et a été suivie de plusieurs répliques.

Le compte rendu officiel des morts comptait au moins 230 000 personnes. Selon un nouveau rapport du gouvernement à Port-au-Prince, le tremblement de terre a fait plus de 316 000 morts. Les dégâts matériels causés par le tremblement de terre étaient importants. Parmi les dizaines de bâtiments qui se sont effondrés se trouvent le siège des Nations Unies à cinq étages, les bureaux de la Banque mondiale, le palais présidentiel et le parlement du pays.

Alors que la terre a encore tremblé en fin de soirée ce mercredi 11 avril 2018 dans plusieurs communes des départements du Nord’Ouest et de l’Artibonite d’après un communiqué de l’Unité technique de Sismologie (UTS) du Bureau des Mines et de l’Énergie (BME) en étroite collaboration avec le Ministère de l’Environnement (MDE) et le Secrétariat permanent de Gestion des Risques et Désastres (SPGRD) qui a en effet confirmé qu’un séisme de magnitude 4 sur l’échelle de Richter a été enregistré à 08h45’51’’PM dans le département du Nord’Ouest.

Selon cette note, l’épicentre du séisme a été localisé dans le département du Nord’Ouest à environ 10 km au Nord-Ouest d’Anse Rouge, à 13 km au Nord-Est de Baie de Henne, à 18 km au Sud-Est de Jean Rabel et à 37 km au sud-ouest de Port-de-Paix.

Rappelons qu’une des deux failles majeures identifiées sur l’île d’Haïti, la faille septentrionale traverse 3 départements que sont le Nord, le Nord’Ouest et le Nord’Est. Environ 20% population haïtienne sont concernées par la situation sismique dans cette zone.

C’est malgré tout dans ces tragiques et ténébreuses catastrophes que la lumière rejaillit comme à chaque fois.

DajOpDwVAAA0B8U.jpg

fb_img_1525511685588335615386.jpg