L’antimaçonnisme demeure une obsession française par Gaël Brustier

Alors que la franc-maçonnerie fête cette année ses 300 ans, sites conspirationnistes et réseaux sociaux témoignent d’une haine toujours vivace. On ne compte plus les thèses loufoques en vogue expliquant le monde par l’existence de complots ou de plans cachés de minorités influentes… Le sociologue Gérald Bronner a bien décrit l’impact d’internet sur l’essor et le renouvellement incessant…